des liens industriels solides

Les liens industriels du Mastère MIM

La formation MIM se démarque par les liens étroits et solides qu’elle entretient avec le monde économique et industriel. Les enseignants professionnels sont très impliqués dans la formation du Mastère MIM, ils représentent 49% du volume horaire total d’enseignement et appartiennent à différents secteurs  et de différents métiers. Les professionnels viennent aussi bien des domaines de l’habillement, du luxe, de la maroquinerie, du e-commerce,  du développement durable, des achats, du management international ou du marketing. L’une d’entre eux vient de l’univers du sport.

Les professionnels viennent d’horizons professionnels complémentaires : aussi bien des enseignes de la grande distribution que des entreprises du luxe ou des PME et Start-up, évoluant sur le marché national ou international. Une intervenante vient d’une ONG spécialisée de la filière textile.

La promotion des interactions entre étudiants et industriels sont au cœur de la réflexion pédagogique. De nombreuses visites d’entreprises sont organisées pour les étudiants pour observer le terrain (visites de la tannerie Masure à Estaimpuis, de la dentellerie de Calais, du Relais de Bruay la Buissière).

Des enquêtes sont également menées auprès des industriels sur leurs attentes en termes de formation dans le cadre des Conseils de perfectionnement. Des débats ont également lieu devant  deux conseils de perfectionnement par an. Les personnalités du secteur textile offrent leur expertise professionnelle, donnent leurs avis sur le programme d’enseignement et préconisent des mesures à adopter pour que ce programme soit en adéquation avec les besoins actuels et futurs des entreprises.

Les acteurs du monde industriel contribuent activement à la construction de la stratégie de la formation MIM par leur participation aux jurys de diplomation. Suite aux recommandations de la CGE et en vue de l’inscription au RNCP, Monsieur Mézin, Délégué Général de l’Union des Industries Textiles et de l’Habillement est membre externe du jury de diplôme 2022.

Retrouvez le contenu pédagogique du mastère MIM  sur ce lien 

La thèse professionnelle

La thèse professionnelle est un travail personnel préparé dans le cadre d’une mission en entreprise et débouchant sur une soutenance individuelle. Cette mission en entreprise est d’une durée minimale de 4 mois et fait l’objet d’une évaluation des compétences acquises sous la forme d’une soutenance face à un jury. Le thème traité doit correspondre à une préoccupation réelle des besoins de l’entreprise et s’appuyer sur le corpus de recherche du domaine.

Le sujet de la thèse est validé par un professeur de l’ENSAIT ou de l’IFM.

Le période de la thèse professionnelle en entreprise couvre les 16 dernières semaines de l’année universitaire. Un tuteur universitaire sera désigné pour suivre ce travail.

L’évaluation de la thèse professionnelle se fera sur trois critères :

  • le travail en entreprise (grille d’appréciation à remplir par le tuteur entreprise)
  • la thèse professionnelle : un rapport de 40 pages minimum est demandé
  • la soutenance orale : 20 minutes de présentation orale, suivie de 10 minutes de discussion et de questions du jury

Le jury de soutenance sera composé au minimum de deux enseignants et d’un représentant de l’entreprise si celui-ci est disponible.

La note de validation de l’Unité d’enseignement « thèse professionnelle » est fixée à 10/20 (moyenne des notes des 3 critères ci-dessus).

Lien vers le Règlement des Etudes et des Examens du Mastère MIM